PORTRAIT DE VACHE : MELBA

Quand je suis arrivée dans la ferme où je travaille, Melba était encore un tout petit veau, mais elle avait déjà son regard facétieux. Elle est tout de suite devenue ma copine. Et même ma petite préférée. Bien sûr, elle a essayé de grignoter tous mes pantalons. Mais surtout, elle ne perdait jamais une occasion de faire un câlin. C’est, et de loin, le veau le plus gentil et le plus attendrissant que j’ai connu. Comme elle a une robe très particulière, toute mouchetée, et ce regard unique, encore maintenant, je la reconnais de loin dans un groupe, sans la moindre hésitation.

Melba a grandi, elle est passée d’une case individuelle à une case collective, et c’était toujours ma copine, celle qui dressait les oreilles dès que j’entrais dans la nursery, qui se précipitait vers moi et qui réclamait des câlins quand les autres se jetaient sur le foin. Quelques mois plus tard, elle a déménagé dans le bâtiment des génisses, tout à côté de chez moi, et je continuais à aller la voir quotidiennement. Elle avait bien grandi, mais elle était toujours aussi proche des humains. Il faut dire que les autres génisses ne l’aimaient pas beaucoup. C’est la dominée du groupe. Les autres la bousculent souvent, l’empêchent d’accéder au foin tant qu’elles n’ont pas fini leur repas. Mais Melba s’en fichait, de toute façon, elle préférait venir se faire gratter le chignon pendant que les autres croûtaient.

Et puis ce printemps, elle et son groupe ont découvert le monde fabuleux de dehors. C’est toujours un peu sportif, un lâcher de génisses : elles ne connaissent pas encore l’herbe fraîche, ni les clôtures électriques, et il faut être nombreux et vigilants pour qu’elles ne s’égayent pas dans la nature. Comme les vaches sont des animaux trouillards, une simple taupinière peut les terroriser. Mais avec Melba, ça a été vraiment facile. Elle a fait l’andouille quelques minutes, mais elle a été la première du groupe à comprendre que si on baissait le nez, on pouvait manger le truc vert qui recouvre le sol et que c’est vachement bon.

Et depuis qu’elle vit dehors, Melba m’ignore. Elle dresse la tête et les oreilles quand je l’appelle, puis elle retourne à ses activités bovines. Elle ne vient plus me faire de câlin, c’est tout juste si elle m’octroie un regard quand je lui donne de l’enrubanné. Elle est toujours la dominée du groupe, il arrive qu’elle se laisse gratter le menton, mais c’est tout.

C’est vexant. Les vaches sont vraiment des ingrates.

Précédent

« ON N’EST PAS DANS LA MERDE ! »

Suivant

DEDANS – DEHORS : LE DILEMME DES VACHES

  1. Moi c’était Gala.
    C’est devenu la plus grosse de l’écurie et du troupeau, mais malgré ça, malgré les longs mois passés sans les voir quand je remplaçais ailleurs, elle ne m’a jamais oubliée…
    Elles sont bizarres tes vaches.

    • Tagrawla Ineqqiqi

      Oh, il y en a d’autres plus sympas. Comme Garance, qui ne perd jamais une occasion de venir réclamer un grattage de chignon.

  2. Emilie

    Moi c’est Jirouette, mais en prime c’est la dominante du troupeau, la meneuse, bien pratique quand tu veux faire bouger les autres.
    Et elle, dedans ou dehors, dès que je pose un pieds dans la case ou la pâture, je me retrouve avec une vache qui se colle à moi et me met de grands coups de tête si j’oublie de la caresser.

    Elle est ingrate ta Melba ^^

  3. Un jour en Suisse je m’étais fait copain avec une génisse. Dès qu’elle me voyait elle se pointait. Un jour j’étais avec une copine, je l’emmène voir les vaches, et là elle a un moment de stupeur, pendant que je causais aux vaches, l’une d’elle arrive derrière moi en fonçant, je ne l’ai pas entendu, je me suis juste retourné, la vache s’est immobilisé net, c’était ma copine, visiblement bien décidée à faire une farce au bipède, et puis ah non ! Les vaches sont des animaux curieux, trouillards, qui jouent comme des chiens de cinq cent kilos, rotent, chient et pètent avec une belle vigueur et ont l’esprit facétieux. melba t’es nulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén